Spread the love

Intelligence collective et changement pour être durable

Par bonheur les structures rigides ou l’employé n’est qu’un robot ne sont plus des exemples de succès.

Les grands acteurs rationnels et sectaires de ce monde s’aventurent doucement vers l’intelligence collective et des formes de leadership alternatives.

Des outils de travail “innovants” sont censés améliorer la vie de l’employé, faire gagner de l’argent aux entreprises et donner une bonne impression aux consommateurs.

Un changement uniquement au niveau de la méthode de travail n’est pas durable.

Est-ce que la circularité est une solution ?

Heureusement une transition vers un nouveau paradigme incluant des facteurs comme la gouvernance dynamique, l’économie circulaire, le développement personnel et les échanges se concrétise.

Des micro-écosystème, par exemple Äss-bar et sharoo se développent en donnant de beaux exemples. A plus grande échelle, Michelin prouve que l’économie circulaire peut permettre d’économiser des ressources et générer des revenus.

Certains donne la couleur opale (« teal »)  à ce nouveau paradigme. Je ne lui donne pas de couleur et préfère parler de circularité.

Le manager stressé et frustré peut impacter sur les employés et leur santé

Le “system thinking” permet d’avoir une vue d’ensemble et donc une meilleure compréhension de ce qui se passe autour et, le plus important, au sein des structures. J’entends ici les structures professionnelles, sociales et nos structures souvent enfermant.

La théorie intégrale de Ken Wilber symbolise cette optique.

Comment solliciter l’innovation et la flexibilité si la personne censée donner l’exemple ne l’est pas elle-même ?

Le leader présumé, en fait le manager, stressé et frustré impact par son comportement sur la structure entière de l’entreprise, donc sur les employés et leur environnement social.

Très probablement donc aussi sur leur santé.

Peter Drucker disait : Une grande partie de ce que nous appelons management consiste à faire en sorte qu’il soit difficile de travailler.

L’intelligence est l’habileté de pouvoir s’adapter aux changements

L’analyse holistique d’une entreprise permet de faire le point sur sa santé globale.

Tout étant liés, il est primordial de passer en revue et d’agir sur tous les niveaux, internes et externe de la structure et des personnes.

Quelles images sont données en entrant, en passant dans les bureaux, en voyant les employés ?

Se connaître et connaître son environnement permet de danser avec les structures existantes pour en tirer le meilleur. J’entends par là, utiliser ce qui existe et changer ce qui a changer, simplement pour s’adapter.

Stephan Hawking a écrit : L’intelligence est l’habileté de pouvoir s’adapter aux changements.

La circularité comme base fondamentale d’une économie durable

L’Homme s’enferme dans ses croyances et des bureaux. La circularité permet de rouler, de faire rouler et donc d’avancer. Des boîtes se rangent, restent statiques et prennent la poussière !

La circularité permet d’échanger connaissances, ressources et infrastructures.

Je la vois comme la base fondamentale d’une économie durable ou pas seulement un outil fait tourner la roue mais un ensemble d’outils et un ensemble de ressources, travaillant ensemble et non pas l’un contre l’autre avec la peur dans le ventre.

Une prise de conscience fondamentale des responsabilités a tous les niveaux donne la puissance pour avancer et grandir.

Échanges, créativité et flexibilité

L’Impact Hub de Berne est un des axes autour duquel cette circularité existe.

Les co-workers se rencontrent, les entrepreneurs innovent et échangent. Les infrastructures sont partagées et les synergies se crées. Le système de volontariat ajoute une plus-value pour les “Hubonaut” qui peuvent s’immerger dans ce monde en donnant de leur temps en contrepartie.

Les nombreux workshops, particulièrement les “Skill Share Lunch” permettent d’échanger idées et compétences. Les discussions engendrées favorisent la créativité et le système tourne autour de valeurs favorisant le bien être, la flexibilité et l’échange.

Paradoxalement, l’offre est tellement variée qu’il devient difficile d’avoir une vue d’ensemble sur l’offre.

Je crois profondément en une grande évolution ou la circularité sera le moteur.

Je propose des conférences et ateliers, entre autres à l’Impact Hub de Berne ou je suis aussi Hubonaut.

N’hésitez pas à me contacter pour toute information : didier@changeability.ch ou changeability.ch